INFOS SUR L'INDE

  
visa de tourisme indien

Transports Santé Argent Pourboires Visas Sécurité
Climat Sites touristiques Rickshaws ...autres infos...

Transports

Si on a les moyens on peut bien sûr louer une voiture avec chauffeur (belle ambassador au look années cinquante), un taxi ou même acheter une moto et la revendre après.
Mais si on veut réellement connaître l'Inde c'est le train et l'autocar qu'il faut utiliser.

* Le train est un moyen de transport très pratique et très utilisé par les indiens, pour un prix ridiculement bas (pour nous). Mais il faut s'adapter aux conditions locales: lenteur, retards fréquents, annulations, propreté et confort en dehors des normes européennes. C'est cependant une expérience unique pour qui veut rencontrer des indiens et comprendre un petit peu l'Inde.

Il y a trois manières d'obtenir un billet: aller l'acheter soi-même au guichet de la gare, passer par un intermédiaire (hôtel, agence de voyage, qui prennent leur commission), ou réserver par internet. L'Inde est en effet à la pointe en informatique, et les services des chemins de fer indiens sont excellents sur ce point (au niveau entretien physique des wagons c'est autre chose).

 Voir les explications sur les trains

* Le bus est aussi une expérience à vivre et permet de communiquer facilement avec les indiens.
Il existe des compagnies publiques dans chaque Etat et des compagnies privées. Les premières sont meilleur marché, assurent un réel service public mais leur état est souvent déplorable, l'argent semble faire défaut pour l'entretien des gares et des autocars et des salaires des employés. On peut donc circuler dans des tombeaux roulants rouillés, cabossés et fumants qui seraient interdits de circulation chez nous. Les cars privés sont en général en meilleur état, mais lignes et horaires sont moins nombreux, les prix peuvent parfois être taillés sur mesure pour le client étranger.
Attention à l'endroit où sera rangé le bagage: éviter la soute, rarement étanche mais toujours imprégnées d'huile de vidange.

http://www.indiatransit.com/
http://www.redbus.in/

Santé

En Inde pratiquement tous les virus, bactéries et parasites prospèrent, de la lèpre à la tuberculose, de l'amibiase à la diphtérie. L'hygiène n'est pas une valeur partagée par tout le monde, climat, pollution et misère aggravent le problème. Pourtant on peut voyager en Inde sans être malade, hormis la "tourista" peut-être. Pour cela il faut respecter quelques précautions de base et se fier à son intuition et au bon sens.

Une trousse médicale légère doit faire partie des bagages, mais pas la peine d'exagérer, c'est un pays civilisé, on trouve des pharmacies partout, avec les même médicaments que chez nous (autres marques mais même molécules).

Quelques précautions à prendre:
* ne boire aucune boisson non capsulée, notamment l'eau, même si on vous dit qu'elle a bouilli. Eviter également tout ce qui peut être souillé par de l'eau suspecte (fruits pelés, légumes en salade, glaces et sorbets, glaçons). Il ne faut pas tomber dans la paranoïa, à traquer tout ce qui peut être souillé (assiettes, couverts, verres, tasses) car on ne sera jamais dans un environnement stérile, il faut simplement limiter les risques (le corps sait quand même se défendre).

* se méfier de la viande. Les indiens sont en majorité végétariens, les réfrigérateurs sont rares, la viande peu facilement ne pas être très fraîche, de plus la cuisson des brochettes ou tandoori n'est pas toujours menée à son terme.

* se laver les mains souvent, notamment avant de manger (dans tous restaurants il y a un point d'eau prévu car les indiens mangent avec les doigts), prendre une douche tous les jours, ne marcher jamais pied-nu dans les chambres d'hôtel et même dans les douches suspectes.

* éviter la déshydratation et se protéger du soleil, car il fait en général très chaud un peu partout en Inde. Couvre-chef, crème solaire et boisson à prévoir donc pour toute marche ou visite de sites touristiques.

* avoir toujours à portée de main un produit anti-moustiques et se vêtir de manière à avoir le moins de surface de peau à la merci des moustiques.

Roupies

La roupie indienne (INR) se présente sous forme de billets et pièces pratiques, facilement reconnaissables.
Malheureusement les liquidités semblent rares, les indiens courent tout le temps après la monnaie.
Il est conseillé de chercher en permanence d'obtenir de la petite monnaie chaque fois qu'on le peut. Toujours tenter de payer avec un billet de 100 ou 500 roupies pour récupérer de la monnaie. Oubliez les billets de 1000, seuls les hôtels et restaurants touristiques les acceptent.
A noter deux nombres spécifiquement indiens: le lakh qui vaut 100.000 et le crore qui vaut 10 millions ( la population indienne en 2010 est de 115 crore).
Nouveau: la roupie a son symbole depuis juillet 2010: INR et RS seront remplacés partout par (RA), le R hindi barré pour signifier "roupie".

5 roupies 10 roupies 20 roupies 50 roupies 100 roupies 500 roupies 1000 roupies

Source: fr.exchange-rates.org

Aumônes et pourboires

Plusieurs fois par jour, tous les jours, on est confronté à la même question: est-ce que je lui donne quelque chose?
Les mendiants sont partout et quand le touriste apparaît, ils frétillent.
L'indien donne tous les jours une piécette, cela fait partie de la culture indienne et des devoirs religieux, toutes religions confondues.
Mais pour le touriste étranger cela devient vite pénible, car il est une cible privilégiée.
Vieillards tristes, enfants dépenaillés, handicapés divers et éclopés plus ou moins accidentels occupent les trottoirs près des temples, hôtels et lieux touristiques.
Mais il y a aussi la tradition du pourboire, surtout dans les services destinés aux étrangers. Un billet de 10 roupies est en général suffisant.
Certains brahmanes dans les temples présentent un cahier d'enregistrement de dons où sont inscrits les noms, nationalités et sommes données au temple par des visiteurs. On note que ces gens-là sont exceptionnellement généreux. Ne pas tomber dans ce piège à gogo.

Les rickshaws

Véhicule tracté par une mobylette, un vélo ou un homme à pied (uniquement à Calcutta).
Tout un poème ces chauffeurs de rickshaws. Ils vous sautent dessus dès la descente du train ou du bus, se montrent anormalement aimables et serviables et s'offusquent si on leur demande le prix de la course. Pourtant c'est la seule chose qui les intéresse et mieux vaut le fixer fermement avant de monter à bord sous peine de surprise. Mais ce n'est pas tout, car non seulement ils vous transportent, mais également veulent vous trouver un bon hôtel, un restaurant pas cher et des boutiques de souvenirs appartenant à des cousins. Ils gagnent plus avec ces services commissionnés, refuser leur proposition met fin en général à leur amabilité.
Ils peuvent s'entendre aussi avec les chauffeurs de bus qui vous font descendre dans des endroits perdus où attendent justement des chauffeurs de rickshaws.
C'est cependant un métier difficile que de se frayer un chemin dans les embouteillages permanents des grandes villes indiennes. Que ce soit l'autorickshaw fumant et pétaradant, le cyclopousse ou le pousse-pousse, la condition des chauffeurs est peu enviable. Ce n'est pourtant pas une raison pour vous laisser plumer.

Sécurité

L'Inde est un pays extrêmement sûr. Malgré la pauvreté généralisée, malgré les tensions communautaires dans certaines régions, malgré le terrorisme islamiste ou maoiste (et oui, en pleine expansion en plus) le pays est l'un des plus sûrs du monde.
Les seuls problèmes qu'on peut rencontrer en Inde c'est le gonflement excessif des prix, le touriste étant considéré souvent comme un porte-monnaie ambulant.
Mais l'agression est rare si on se montre raisonnablement prudent.
La police est présente partout, ainsi que les militaires armés jusqu'aux dents dans certains lieux stratégiques (gares de Mumbai, abords du Taj Mahal (à Agra et Mumbai)... Attention cependant, il n'est pas impossible de se faire racketter par ces policiers gardiens de l'ordre...

Climat

En gros l'Inde connaît un climat tropical, sec et pas trop chaud d'octobre à mars, sous le régime de la mousson de juin à septembre. La chaleur (> 40°) s'abat surtout de mars à mai dans l'ouest, le nord et l'est.
Au sud la chaleur, moins forte, est continue toute l'année.
Il faut moins chaud en altitude, dans les Ghats occidentaux et bien sur dans l'Himalaya.
Il y a en fait deux moussons: la mousson d'été et la mousson d'automne.
La mousson d'été démarre début juin en provenance du sud-ouest et fournit de grandes quantités d'eau (et des inondations) jusqu'en septembre dans toute l'Inde de l'ouest, du nord et de l'est. La mousson d'automne démarre en septembre en sens inverse et arrose l'est et le sud-est jusqu'en décembre (mais en moindre abondance).

26
H: 30°
L: 18°
Bombay
Vendredi, 10 Février
Prévisions sur 7 jours
Jeu Sam Dim Lun Mar Mer
           
28° 31° 31° 30° 30° 29°
16° 19° 18° 17° 16° 20°
30
H: 33°
L: 26°
Trivandrum (Thiruvananthapuram)
Vendredi, 10 Février
Prévisions sur 7 jours
Jeu Sam Dim Lun Mar Mer
           
33° 33° 34° 33° 32° 32°
24° 22° 22° 22° 23° 23°

Sites touristiques incontournables

Une nature diverse due à la diversité des climats et l'étendue du pays en latitude, une histoire de cinq mille ans qui a connu de grandes civilisations, la sophistication de certaines d'entre elles et les monuments érigés au nom des religions qui sont nées dans ce pays font qu'il y a de très nombreux endroits dignes d'être visités et admirés.
Le pays compte des milliers de temples hindous et jaïns, autant de mosquées, des palais moghols, rajputes, cholas, sans oublier les églises chrétiennes syriaques, portugaises et les monuments coloniaux principalement anglais.
Les régions touristiques majeures sont le Rajasthan, le Karnataka, le Kerala et Goa. Mais les sites intéressants se trouvent partout dans le pays. (en savoir plus...)

...autres infos...